Portraits

Témoignage de Zobida, conseillère Ecogam Connect

By 12 août 2019 septembre 30th, 2019 No Comments
Zobida conseillere ecogam connect

Entretien avec Zobida Moreau Benali, 55 ans, conseillère indépendante Ecogam Connect, habitant entre l’Hérault et le Gard. Entrepreneuse dans l’âme et fortement engagée, elle s’est lancée il y a quelques mois dans l’aventure VDI Ecogam Connect.
Portrait …

 

Quel est votre parcours ?
Je me suis faite toute seule, grâce à mes expériences « terrain » et entrepreneuriales. J’ai débuté dès l’âge de 17 ans en me lançant dans la vente sur les marchés, puis dans l’immobilier. J’ai ensuite tout arrêté pour fonder en 1998 ma propre marque de cosmétiques, développée à partir de produits naturels originaires du Maroc, comme l’arganier. En 2007, j’ai créé « Nature Équitable », une autre marque de cosmétiques, toujours conçue à partir de l’arganier, mais aussi du figuier de Barbarie. J’ai mis en place deux coopératives pour pouvoir cultiver ces deux matières végétales, les ramasser et en extraire les huiles. Nous sommes plusieurs femmes à travailler sur ces terres et à en avoir l’usufruit. On développe les formules dans notre laboratoire, on produit (sans emballages plastiques !) et on distribue. Dix ans après sa création, et pour des raisons personnelles, j’ai dû me mettre en veille sur cette activité, et je me suis relancé dans l’immobilier. En parallèle, je faisais de la vente directe.

Donc, avant Ecogam Connect, vous aviez déjà eu une première expérience dans la VDI ?
Exactement ! Je distribuais en tant que Conseillère de Vente à Domicile une marque de cosmétiques biologiques … encore ! On était précurseur à l’époque. Le problème, c’était qu’en 2010 les gens n’était pas aussi sensibles à ce type de produits. Autre défaut, les clients ne pouvaient pas commander sur internet, et devaient obligatoirement participer à des réunions. Les gens en avaient un peu marre et ce dispositif était chronophage pour les animateurs. Autre désavantage, il n’y avait pas d’exclusivité produit : nos clients pouvaient trouver certains de nos produits dans des parapharmacies ou dans d’autres surfaces de vente.
Chez Ecogam Connect, les choses sont totalement différentes : les clients sont dorénavant conscients des problématiques environnementales et sanitaires; ils y sont très sensibles. Ils peuvent aussi acheter en toute autonomie sur la e-boutique. Enfin, les produits proposés au catalogue sont exclusivement dédiés au réseau de vente directe, donc on ne peut pas les trouver ailleurs.

 

« Chez Ecogam Connect (…) les clients sont conscients des problématiques environnementales et sanitaires. Ils y sont très sensibles. Ils peuvent aussi acheter en toute autonomie sur la e-boutique. Enfin, les produits proposés au catalogue sont exclusivement dédiés au réseau de vente directe. »


Pourquoi avoir choisi le réseau VDI Ecogam Connect ?
Les produits que je commercialise doivent impérativement répondre à mon éthique et ils doivent me correspondre. Comme vous le voyez dans mon parcours, j’ai défendu très tôt le bio et les produits écoresponsables, alors que ce n’était pas encore une « mode ». On disait que j’étais folle… Je ne peux pas en vouloir aux personnes qui disaient ça, car à l’époque on ne savait rien. Aujourd’hui, on ne peut pas dire qu’on ne sait pas. Les gens sont totalement réceptifs aux problèmes environnementaux et aux bienfaits des produits naturels et écologiques.
On peut légitimement se demander pourquoi je suis passionné par tout ça. Mon fils, qui a 17 ans aujourd’hui, est né handicapé. Nous ne sommes sûrs de rien, mais je suis intimement persuadée que les pesticides sont à l’origine du handicap de mon fils. Des recherches scientifiques et médicales le confirment. Nous avons passés 4 années à l’hôpital et mon fils a subi 59 opérations. Là-bas, j’ai pu constater d’autres cas à peu près similaires et d’autres malformations. Les parents de ces enfants-là sont vignerons ou peintres en constructions navales (coques des bateaux…). Ils sont donc quotidiennement exposés aux produits chimiques, aux pesticides et autres perturbateurs. Rien n’est certain à 100%, mais moi j’y crois… Donc, oui… mon engagement écoresponsable est viscéral et ancré en moi. C’est une histoire mère-enfant.

« Mon engagement écoresponsable est viscéral et ancré en moi. C’est une histoire mère-enfant. »


La qualité professionnelle qui vous permet de réussir dans la vente à domicile ?
Mon tempérament, ouvert et loquace, me permet d’avoir un réseau important. Je distribue le catalogue et j’explique mon activité VDI aux personnes que je croise :  mes clients à la recherche de biens immobiliers, les collaborateurs de mon cabinet comptable, mon ostéopathe… et même, certains participants à différents événements réseau (CCI …) J’ai la chance de pouvoir rencontrer beaucoup de monde. Avec mon code conseiller ils peuvent commander sur la e-boutique. Les choses se font donc simplement et naturellement.

Votre qualité principale ?
De manière plus générale, l’optimisme ! J’ai toujours su rebondir ! Parfois on est sur une pente descendante, on a des périodes de vide… mais il ne faut jamais rester sur une défaite.

S’il y avait un produit Ecogam Connect à choisir ?
Sans hésiter, la lessive Nova+ Linge aux micro-billes de magnésium. J’ai testé et j’ai vu le résultat. Ma mère qui est très maniaque et qui fait beaucoup de lessives, n’y croyait vraiment pas. J’ai été insistante « Maman, je te l’assure, je te dis que ce produit est miraculeux » Elle a commandé la lessive et l’a essayé. Dorénavant, elle ne jure que par ce produit : « c’est magique ! » me dit-elle. Il lui a juste manqué l’odeur, car Nova+ Linge ne dispose d’aucun parfum. Certaines personnes ont besoin de sentir un parfum sur leur linge propre. Moi, ce n’est pas mon cas. Je lui ai donc recommandé de rajouter quelques gouttes d’huiles essentielles dans sa machine.

Nova+ Linge : la lessive écologique et économique